Qu’est-ce que le Samsara?

On retrouve au coeur du Bouddhisme le Samsara, le cycle des renaissances dans lequel sont pris les êtres qui n’ont pas encore atteints l’Éveil, ou la libération suprême.

Appelé communément réincarnation en occident, ce cycle des existences conditionnées est sans commencement et se perpétue par l'accumulation du Karma, et s'achève pour chaque être lorsque le Satori ou Nirvana est atteint.

Ayant atteint l’état d’Éveil lui-même, le Bouddha a décidé d'enseigner aux autres le chemin qui mène vers celui-ci et vers la cessation des renaissances.

Contrairement aux autres philosophies de l’Inde, tels que le Jaïnisme, le Brahmanisme ou l’Hindouisme, dans le Bouddhisme, il n’existe en l’homme aucun soi permanent, aucune âme qui navigue de renaissance en renaissance, mais un simple assemblage de phénomènes corporels et mentaux conditionnés.

Lorsqu’il y a passage vers la vie suivante, rien n'est transféré, rien de "nous" va d'un endroit à un autre, il n’y a que notre Karma qui continue.

Comment expliquer cette absence de soi? Tout dans l’Univers est vacuité, sans substance, l’être humain y compris, car il n'est rien qui ne soit dépendant de tout le reste. Tout est par nature interdépendant, donc vide d'existence propre. De cela découle la doctrine Bouddhiste de l’Anatman, absence ou inexistance d’un soi permanent.

La pratique de Zazen nous permet de trancher nos illusions, de purifier notre Karma, et ultimement, sans même le vouloir, sans le désirer, nous mène vers la libération face au cycle des renaissances. et des morts.

Méditation zen (zazen)


Partagez: