Fudoshin

Fudoshin c’est "l’esprit immuable", l’esprit qui fait face aux défis de la vie avec calme et assurance. Cet état d'équanimité et de contrôle de soi total est essentiel dans la pratique de Zazen et des arts martiaux.

Fudoshin représente un état de paix totale, une détermination inébranlable, une volonté à toute épreuve. C'est l'état d'esprit qui est déterminé à gagner ou plutôt, à ne pas perdre, et qui est rempli de courage, d'endurance et de détermination afin de surmonter tous les obstacles qui viennent vers soi. Fudoshin est associée à un sentiment d'invincibilité, à un esprit qui ne peut être perturbé par l’hésitation, le doute ou la peur.

>

Dans le Japon féodal, Fudoshin fut incontestablement incarné par le Samouraï et son courage et sa détermination légendaire face aux difficultés, au danger, à la douleur, et même la mort. Le Tsukahara Bokuden, illustre Samouraï dit: "le calme mental, et non pas l’habileté à manier le sabre, est le signe d'un samouraï mûri".

D'un point de vue occidental, le concept du guerrier pacifique (Samurai, Bushi) sans colère, sans rage, peut être assez difficile à comprendre et à accepter. On peut difficilement réconcilier l’idée de "combat" à un esprit paisible et calme, mais cet état d'esprit qui est l'essence du Samouraï est aujourd'hui l'essence même des arts martiaux japonais comme le kendo, le judo ou le karaté.

Fudoshin est associée à un sentiment d'invincibilité, à un esprit qui ne peut être perturbé par l’hésitation, le doute ou la peur.

Dans notre vie quotidienne, Fudoshin est la protection contre les "shikai" ou quatre maladies de l'esprit: la colère, le doute, la peur et la surprise. Grâce à la pratique rigoureuse de Zazen, les pratiquant apprennent implicitement à se "centrer" et à clarifier leur esprit et à ainsi développer un esprit Fudoshin.

En cette ère d'actes de violence aveugle, de rage au volant, de violence domestique et autres pertes de maîtrise de soi, il est facile de voir comment le développement de Fudoshin peut rendre la vie de tous meilleure.

Mushin


Partagez: